You are currently viewing Stratégies gagnantes dans la classe d’immersion

Stratégies gagnantes dans la classe d’immersion

L’immersion française

Si comme moi vous enseignez en immersion française, vous savez que ça peut parfois devenir difficile, frustrant et même décourageant. Si vous vous retrouvez dans cette description, ces petits conseils sont pour vous! Et sachez que vous n’êtes pas seuls!

Stratégies gagnantes

Les stratégies suivantes sont celles qui ont marché pour moi tous ans et qui facilitent l’apprentissage du français langue seconde pour les élèves. Je ne me considère pas du tout experte en la matière mais ça fait toujours du bien de lire ce qui fonctionne pour d’autres enseignants dans le même milieu.

1. Parlez en français

On ne peut pas s’attendre à ce que les élèves parlent en français si on ne le fait pas nous mêmes. Certes, au début de l’année, c’est très dur vu que les élèves ont un vocabulaire limité (ou inexistant) mais tenez bon! La répétition, les gestes et les images sont suffisants au début pour l’acquisition de la langue. Dès que vous commencez les petites exceptions et expliquez des choses en anglais, vous lâchez prise. Donc encore une fois, tenez bon et continuez à trouver différentes façons d’enseigner, mais en français. On ne peut pas enseigner le français en anglais!

Pour ceux et celles qui ne sont pas dans ce milieu d’enseignement, l’immersion française est un programme pour les élèves anglophones. Certains conseils scolaires commencent le programme en maternelle et d’autres le commencent en première année ou même un peu plus tard. L’immersion peut être à 100% (donc tout est enseigné en français) ou à 50% (avec l’anglais).

Oui, ça peut paraître bête que je mette cette stratégie en premier mais si vous saviez combien d’enseignant(e)s de français langue seconde enseignent le français en anglais, vous seriez ébahis!

2. L’enseignement explicite des phrases utiles et du vocabulaire simple

Je commence toujours mon année scolaire avec l’enseignement des phrases utiles. Par là, je veux dire les phrases dont les élèves auront besoin plusieurs fois par jour pour la communication de base. Quelques exemples: Est-ce que je peux aller… ?, Où est…?, Je ne comprends pas., J’aime…, Je n’aime pas…, Puis-je avoir…?, etc.

Enseignez ces phrases, pratiquez-les, et mettez-les sur le mur pour que les élèves puissent y faire référence. Lorsque je dis de les pratiquer, moi je fais souvent des petits jeux avec la classe. Je donne par exemple une situation spécifique et les élèves doivent me dire quelle phrases ils utiliseraient.

– J’ai perdu mon crayon. Quelle phrase puis-je utiliser?

– Où est mon crayon?



C’est le même principe pour le vocabulaire simple. Au primaire, peu importe l’année, je commence toujours avec l’enseignement (ou la révision) du vocabulaire de base. Pour moi, c’est les objets de la classe, les vêtements, les parties du corps, les émotions, etc. L’enseignement explicite et les jeux sont primordiaux pour l’acquisition du vocabulaire. Des jeux comme charades, devinettes, trouvez-moi, jeux d’association, casse-tête, etc. Mon expérience personnelle m’a montrée que d’afficher les mots au mur de mots sans rien faire d’autre avec, n’a aucune utilité. Le mur de mots devient presque invisible pour les élèves. Pourquoi ne pas donner les mots-étiquettes aux élèves et commencer un jeu avec? Ou créer un atelier qui met l’emphase sur ces mots?

3. Enseignez comment utiliser l’anglais

Soyons réalistes, les élèves vont utiliser beaucoup d’anglais au début de l’année vu qu’ils n’ont pas encore appris le vocabulaire de base. Ce que je demande à mes élèves, c’est qu’à chaque fois qu’ils doivent utiliser un mot (pas un phrase) en anglais, ils doivent demander Comment dit-on ________ ? avant de continuer leur phrase. Je ne vais pas vous mentir, au début ça prend énormément de temps pour qu’ils finissent une phrase. Cependant, c’est assez merveilleux de voir le progrès avec quelques semaines. Beaucoup moins de comment dit-on?, des phrases plus longues et moins de temps passé à traduire mot pour mot de l’anglais.

Une autre règle que je demande aux élèves de suivre, surtout les premières semaines, est qu’ils doivent absolument commencer leur phrase en français.

4. Enseignez comment ne pas tout traduire

C’est inévitable qu’au début de l’année, les élèves vont utiliser leur langue mère et traduire les mots et phrases dans leur tête avant parler. Après quelques semaines, lorsque vous avez passé jour après jouer à travailler et à jouer avec les nouveaux mots et nouvelles phrases, enseignez aux élèves comment utiliser les mots qu’ils connaissent dans leur phrase au lieu d’essayer de tout traduire. Vous entendrez souvent des phrases comme celles-ci au début:

Moi toilettes.

– Je aimer rouge.

– Est-ce que je peux comment dit-on drink l’eau?

Croyez moi quand je vous dis qu’après seulement quelques semaines, les phrases deviennent beaucoup plus longues et avec beaucoup moins d’anglais. Ça enseigne aussi aux élèves de penser et d’activer leurs connaissances antérieures de la langue avant de parler.

5. Modelez, modelez, modelez

Oui, je sais, c’est écrit dans tous les livres et on entend ça à toutes les formations professionnelles :)! Ils n’ont pas tord.

Les élèves seront tellement plus motivés et confiants si vous leur montrer de façon explicite quoi faire. En début d’année, c’est sur la communication orale qu’on doit mettre l’emphase donc jouez des jeux avec les élèves. Montrez leur comment jouer et jouez avec eux. Rendre la classe de français langue seconde amusante est une des clé de la réussite de l’apprentissage de la langue. Des élèves motivés à apprendre vont apprendre!

 

Stratégies gagnantes dans la classe d'immersion

Leave a Reply